L’école Victor-Brodeur

L’école Victor-Brodeur a été un lieu d’éducation publique francophone sur le site actuel d’Esquimalt depuis 1985. Cette année-là, le « Programme-cadre de Français », offert à l’école Uplands (Conseil Scolaire 61) depuis 1979, et le programme pour les enfants francophones de la Base des Forces canadiennes d’Esquimalt furent amalgamés. Cette nouvelle école publique, installée dans l’ancienne école Harbour View à 637, rue Head, accueillait 207 élèves et dix enseignants sous la gestion du Conseil Scolaire de Victoria.

L’ancienne école de la Base des Forces canadiennes fut nommée, en 1977, l’école Victor G. Brodeur, en l’honneur du Contre-amiral de la Marine canadienne Victor G. Brodeur (1892-1976). Ce dernier fut le premier officier commandant francophone des Forces Maritimes du Pacifique de 1943 à 1946. Ce fut donc dans l’ancienne résidence du Contre-amiral Brodeur, située sur la base Naden, que l’école fut instaurée, en 1973, pour les enfants du personnel militaire. En 1985, l’année de la fusion entre le programme francophone publique et celui des Forces canadiennes, la nouvelle école publique francophone adopte le nom de l’école Victor-Brodeur.

Celle-ci s’élève dans un décor typique du sud de l’île de Vancouver, entourée d’une végétation rocailleuse et de quelques chênes de Garry ancestraux et vivaces au nord-ouest du site. Cet emplacement était jadis le territoire traditionnel du peuple Coast Salish d’Esquimalt qui, selon les archives, ont habité cette terre pendant plus de quatre siècles avant la période de contact avec les Européens. Ce contact entraîna la colonisation et le développement rural du quartier d’Esquimalt vers la fin des années 1700. Au début du 20e siècle, ce territoire s’était métamorphosé en un quartier résidentiel géographiquement réparti le long de la rue Old Esquimalt.

Offrant, à ses débuts, un programme de la maternelle à la 7e année, l’école Victor-Brodeur était fière de célébrer, en 1991, la première cérémonie de remise des diplômes de 12e année. Victor-Brodeur est maintenant la seule école publique francophone de la maternelle à la 12e année de l’île de Vancouver et se classe au deuxième rang, au niveau du CSF, quant à sa population étudiante qui s’élève à plus de 680 élèves.